16/11/2008

My last chance

Dans 8 jours, j'ai rendez-vous avec Dieu ("il vaut mieux s'adresser à Dieu qu'à ses saints").

Je vais pouvoir sortir mon costard sur mesure & mon numéro de victime de la crise.

Ça m'évitera peut-être une histoire comme celle-là.

[Une entreprise c'est comme une machine à laver, parfois il faut enlever du linge sale]
[ou plutôt ne pas en rajouter]
[ça me démange]

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Good luck, you are the best !
Your mother, your first fan..
Bisous.

La mouche a dit…

Par contre, il faudra penser à présenter et expliquer pourquoi votre période d'essai n'a pas été concluante dans vos prochains entretiens d'embauche

haha, pour une fois moi ca a été le contraire

OU comment faire passer un licenciement pour une expérience enrichissante... ce qu'il faut pas raconter comme conneries , mais surtout dans ces boites : être sur de soi.. comme tous les autres trous du cul travaillant dans les bureaux

krapax a dit…

hahaha..
je vais finir comme toi, consultant..